Assise méditative


 

 

 




En quelques mots...


Assis sur un zafu, une chaise ou un banc de méditation, le dos bien droit, les

 

yeux mi-clos, nous nous mettons à l'écoute de notre respiration, témoin de nos

 

pensées, de nos sentiments et de nos émotions, sans jamais les juger en bien

 

ou en mal, simplement en observateur extérieur.

 

En cet état d'observation neutre, le pratiquant commence à comprendre

 

le mouvement du penser et du sentir.

 

 

De cette lucidité, naît le silence.

 

 

"J'inspire et je sais que j'inspire.

 

J'expire et je sais que j'expire".

 

Thich Nhat Hanh - La plénitude de l'instant