L' enseignement de Delly Delerue


Delly, professeur diplômée de la Fédération Française de Hatha Yoga Paris, pratique l'art du yoga dans l'écoute, dans la tradition non duelle du Cachemire, selon les enseignements d'Eric BARET, disciple de Jean KLEIN.

 

Le yoga séduit de plus en plus de personnes en mal de solution face au mode de vie délirant que nous impose la société moderne (performance, rapidité, compétition...)

 

Il existe une solution face au stress et aux problèmes de santé qui en découlent : la pratique du yoga.

 

Le yoga va rendre possible la prise de conscience du corps, du souffle et du silence dans l'instant et va permettre de se recentrer, se retrouver, se reconnaître tel que l'on est ici et maintenant à l'écoute des ressentis, des sensations, simplement assis sur son tapis de yoga; les postures accompagnent le mouvement de l'énergie.

 

L'approche proposée ici permet de découvrir les restrictions qui empêchent notre organisme de fonctionner harmonieusement. Les blocages sont approchés par des mouvements non volitifs, des poses d'observation (asana)et se réorchestrent dans le cours naturel de l'énergie avec l'aide d'un souffle libre de toute contrainte (pranayama).

 

asanas : postures

pranayama : techniques respiratoires, basées sur la respiration consciente

 

Le lâcher-prise des images et des résistances permet de redécouvrir l'état naturel du corps -transparence lumière- qui pointe directement vers le silence.

 

Il s'agit d'accorder notre instrument afin qu'il vibre en harmonie avec les courants profonds de l'existence, l'ouverture sensorielle qui en résulte s'exprime sans limite.

 

Les prolongations variées d'éveil des énergies subtiles sont abordées, les exercices corporels n'étant qu'un prétexte pour ressentir la tranquillité.

 

La libre circulation des énergies trouve son expression dans tous les aspects de la vie.

 

Cette démarche où le corps est finalement reconnu comme souffle de l'être, s'inscrit dans l'art du yoga non-duel du Cachemire.

 

La posture s'installe d'instant en instant, sans qu'il y ait besoin de la manipuler. Elle découle de la globalité. Là aussi, toute anticipation, toute précipitation ou projection d'un but à atteindre interrompt le processus.

 

C'est seulement dans cet abandon de toute forme d'intention que la libération des anciens schémas amènera la réunification. Sinon, on reste dans la reproduction de ce qui est connu, prisonnier de la polarité corps-esprit. Dans la seule présence, cette dualité disparaît.